Mare numéro 14

La mare 14 correspond plutôt à un petit étang (alimentation par un ruisseau et petite retenue) sur lequel la LPO est intervenue avec l’aide de la fédération départementale de pêche pour enlever les poissons (carpes, amour, tanche). En effet, poissons et amphibiens ne font pas bon ménage. Seules quelques espèces telles que la grenouille rieuse (qui vit au bord de l’eau) et le crapaud commun (dont les têtards et œufs sont toxiques) résistent aux poissons. Il a d’ailleurs été prouvé que les autres espèces d’amphibiens, en détectant les hormones de poissons, ne vont pas s’aventurer dans l’eau et vont rechercher un autre site de reproduction. De plus les poissons même herbivores consomment les végétaux et retournent la vase ce qui rend le milieux impropre à l’installation d’une biodiversité. Afin de la rendre plus propice aux amphibiens les poissons ont donc été enlevés. Par la suite quelques végétaux ont également été installés afin d’oxygéner l’eau. La lame d’eau étant assez fine et la couche de vase importante, l’eutrophisation reste malgré tout à surveiller sur ce site.

Espèces d’amphibiens relevées: 2

2019: Crapaud commun (entendu hors suivi sans reproduction constaté) et grenouille de type verte

2020 (en cours d’évaluation): présence de petits poissons toujours constatée ainsi que d’un banc de poissons entre 10 et 20 cm. En dehors des grenouilles rieuses la présence de poissons à nouveau constaté  rend la mare défavorable pour les amphibiens.

Ci dessous les photos de l’évolution de la mare depuis sa création (cliquez sur les images pour faire défiler la galerie)