Accueil   |   Actualité : Prospection cistude d’Europe en Drôme et limite Drôme-Ardèche

Prospection cistude d’Europe en Drôme et limite Drôme-Ardèche

Trois prospections de cistudes ont été programmées pour le « groupe herpéto » en mai, juin et août, mais seule cette dernière a pu avoir lieu.

Les observations dans le nord de la Drôme sont très rares depuis les années 90, contrairement aux territoires du sud de la Drôme, des Baronnies et même des Ramières du val de Drôme, où les observateurs récoltent des données plus régulières. L’idée était donc de retourner sur des sites où ont eu lieu les dernières mentions de l’espèce au nord du département – observations ponctuelles dans les années 2000, notamment vers les lônes de Baschassier par exemple.

La prospection du 13 août a été réalisée à la lône de Blaud, sur la commune de Guilherand-Granges (07), entre 9h et 12h avec 8 participants dont 2 jeunes avec des profils variés, allant du néophyte curieux au passionné, réunissant adhérents et non-adhérents LPO.

Résultats : aucun repérage de tortue sur la lône, pas même de tortues de Floride. La CNR a évacué tous les troncs aux mois de juin et juillet – sans doute pour des raisons de risque majeur de crue – et les embâcles qui étaient en travers de la lône. Il n’y avait donc plus aucun poste d’insolation au-dessus de l’eau…

Les participants se sont néanmoins « consolés » par l’écoute et l’observation des oiseaux présents sur le secteur : milans, grèbes, poules d’eau, Bouscarles de Cetti, fauvettes, guêpiers, etc. Ils ont également repéré un beau brochet en fin de prospection. La sortie fut une nouvelle fois très sympathique avec de beaux échanges.

Suite à plusieurs données recueillies à l’oral, cette année, il semblerait qu’il faille aussi prospecter les cours d’eau avec vasques et mares : en effet, il est possible que la cistude se soit repliée sur ce type de milieux au vu de la présence en nombre de la tortue de Floride sur certains milieux d’eau calme, du manque de zones humides en plaines et/ou d’une pression humaine importante et fréquente sur les lônes. Le mystère perdure donc au nord de la Drôme…