Accueil   |   Nos actions   |   Sauvegarder   |   Préservation des milieux et territoires   |   Milieux   |   Milieux agricoles

Milieux agricoles

La LPO AuRA Drôme-Ardèche s’investit pour “inviter” la biodiversité dans les milieux agricoles depuis de nombreuses années.

Nous avons mis en place de nombreux aménagements sur la ferme expérimentale d’Etoile-sur- Rhône, grâce à un partenariat fort avec la Chambre d’agriculture de la Drôme et d’autres organismes liés à la profession agricole initié par Sébastien Blache, alors chargé de mission de notre association, devenu depuis agriculteur à plein temps accueillant la biodiversité dans sa propre ferme.

« Depuis 2011, je m’implique pour la LPO Drôme dans un projet ambitieux mené en étroite collaboration avec la Chambre d’Agriculture de la Drôme : la plateforme TAB. Cette plateforme est un espace régional d’expérimentation dédié à l’agriculture biologique et aux techniques alternatives sur la ferme expérimentale d’Etoile-sur-Rhône. Propriété du Conseil Général de la Drôme, gérée par la Chambre d’Agriculture, la plateforme couvre une surface de 20 hectares. Mon travail consiste à aider à la conception et au développement de nouvelles associations et pratiques culturales qui permettent d’une part d’augmenter l’autonomie et la productivité des systèmes conduits en agro-écologie et d’autre part de participer à enrayer la perte de biodiversité des espaces agricoles intensifs. Par exemple, notre travail porte sur la mise en œuvre d’expérimentations comme la transformation de haies brise-vent en haies favorables également à la biodiversité. Ainsi, tout en conservant en témoin une partie des haies d’aulne de Corse et de merisier, nous expérimentons le recepage, le triplement de la largeur de la haie avec des espèces indigènes mais également la recolonisation naturelle. Parallèlement à cela, un gros travail de diagnostic est réalisé, notamment sur les oiseaux, les papillons mais également les carabes, lombrics et bientôt les chauve-souris. »

 

Sébastien BLACHE

Sur la ferme expérimentale, au-delà de la plateforme TAB, nous avons travaillé avec la FNAMS (Fédération Nationale des Agriculteurs Multiplicateurs de Semences) sur la question des campagnols et des modes de gestion alternatifs aux produits chimiques pour contrôler les populations de ces rongeurs.

Concernant les tulipes sauvages (Tulipa radii), les actions menées sur l’espèce dans le cadre du programme « Biodiversité dans les vallées de la Gervanne et de la Sye » se consolident. Des inventaires ont été menés, sur la répartition de l’espèce mais aussi sur les pratiques agricoles des secteurs concernés. Les agriculteurs propriétaires des parcelles ont pu être rencontrés pour envisager leur volonté de s’engager dans la sauvegarde de la tulipe. Les stations connues ont fait l’objet d’une attention particulière avec la pose de panneaux encourageant à ne pas cueillir ces fragiles plantes. Il a aussi été étudié sur la plateforme TAB, les meilleures conditions pour la réintroduction de la tulipe dans un paysage agricole en lien avec les pratiques d’exploitation. Cette expérimentation permet d’envisager le développement in situ de la population de tulipes des secteurs suivis en vallée de la Drôme et leur sauvegarde à plus long terme.

En marge de ces actions, nous avons participé à différentes réunions, échanges réseau, formations et colloques sur le sujet. Le sujet de la future PAC et des Mesures agro-environnementales (MAE) nous a mobilisés, en lien avec la cellule agriculture de la LPO France et de la LPO RA puis AuRA.

Depuis 2016, Cindie Arlaud et Kevin Debregeas ont pris le relais que Sébastien Blache leur a transmis.

Ils développent notamment le programme LPO Des Terre et des Ailes.

Pour aller plus loin

Expérience de deux maraîchers de Bourg-les-Valence

Nos actions en milieu agricole