Accueil   |   Nos actions   |   Sauvegarder   |   Préservation des milieux et territoires   |   Les vallées de la Gervanne et de la Sye   |   Nos actions en milieu agricole

Nos actions en milieu agricole

Inventaire et suivi des stations de la Tulipe précoce

La tulipe précoce Tulipa raddii est une belle tulipe sauvage rouge qui fleurit à la mi-mars. Cette plante messicole, c’est-à-dire présente dans les champs et liée aux pratiques agricoles, est en très grande régression surtout dans le Sud-Est de la France. Cette espèce patrimoniale est ainsi protégée à l’échelle nationale.

Dans la Drôme, elle est connue en milieu agricole uniquement sur le plateau des Arras (Aouste-sur-Sye et Crest) et dans des jardins privés sur ces deux mêmes communes ainsi qu’à Beaufort-sur-Gervanne et Valence.

L’inventaire et le suivi des stations de tulipes précoces ont débuté en 2013 dans le cadre du programme « Biodiversité en Gervanne et Sye ».  Il a notamment mis en exergue la régression de ces populations et  le mauvais état de conservation de cette espèce.

Des panneaux d’information sont posés à proximité des stations connues et à la période de floraison de cette tulipe. Ils permettent de sensibiliser les promeneurs et habitants à la présence de cette espèce patrimoniale et d’en prévenir la cueillette.

Afin de mieux la préserver, les inventaires se poursuivent et un projet de réintroduction en milieu agricole est proposé. La création de parcelles conservatoires est aussi en projet dans les espaces municipaux. Enfin les modalités d’introduction de la tulipe dans différents systèmes agricoles pourraient être étudiées au sein de la plateforme agricole expérimentale TAB située à Etoile-sur-Rhône et pilotée par la Chambre d’Agriculture de la Drôme.

Préciser les enjeux pour les oiseaux des milieux agricoles et préserver la population de moineaux soulcie

Le Moineau soulcie n’est pas considéré comme menacé en Europe où ses effectifs sont stables. Pourtant, en France, il a connu une forte régression de son aire de répartition et de ses effectifs depuis le début du XXe siècle .

Les noyaux de population sont aujourd’hui discontinus dans la Drôme, constat lié à la disparition des paysages ruraux issus d’une agriculture peu intensive.

Une belle population est cependant présente sur le plateau des Chaux depuis la pose de nichoirs en bois, au début des années 90, renforçant l’offre en nidification et ainsi les populations.

Des individus étaient aussi observés sur d’autres secteurs du territoire Gervanne et Sye dans des milieux similaires (Champ des Cols, Montclar-sur-Gervanne…). Cependant, lors de l’inventaire de ces milieux menés en 2013, aucun Moineau soulcie n’a été observé en-dehors du secteur des Chaux.

Il est aujourd’hui difficile de savoir quel réseau de nids est utilisé par cette espèce. Cependant nous pouvons avancer que les arbres à cavités propices à la nidification du Moineau soulcie (mûriers, noyers…) manquent sur ce territoire.

Il est proposé dans les années à venir de favoriser la présence d’une population sur un autre secteur de la Gervanne en posant de nouveaux nichoirs en bois et en suivant leur occupation.

De plus, un concours de potiers a été organisé en 2015 pour la réalisation de nichoirs en terre cuite.

Faire connaître les espèces liées aux milieux agricoles

Nous avons édité une plaquette de présentation de dix espèces liées aux milieux agricoles de la Drôme, en partenariat avec la Chambre d’Agriculture du département.

Les paysages drômois sont à l’image de la diversité des productions et des agriculteurs qui les façonnent : variés, vallonnés, vivants. Les espèces faunistiques et floristiques qui y passent, y vivent et s’y reproduisent sont nombreuses. Certaines sont patrimoniales – et souvent protégées, d’autres sont communes – mais non moins utiles. Cette plaquette met en lumière le lien intrinsèque entre l’agriculture de notre territoire (paysages, pratiques agricoles) et la biodiversité et ses enjeux de conservation. Et parce qu’on ne peut parler de tout, le choix a été fait de faire un zoom sur 10 territoires et 10 espèces que l’on peut y retrouver…