Milan royal

Mettre en place un réseau de placettes de recyclage en faveur du Milan royal

Apparemment abondant dans presque toute son aire de distribution aux XVIe et XVIIe siècle, le Milan royal connaît une régression dramatique de ses effectifs à partir du milieu du XIXe. Les mesures de protection instaurée en France ont permis à partir des années 1970 de freiner cette régression et même d’inverser la tendance. Cependant, le début des années 90 marque l’amorce d’une diminution qui se poursuit encore aujourd’hui, malgré les efforts entrepris pour le protéger. L’enquête lancée en 2008 a révélé en effet un déclin de plus de 20% des effectifs de milans royaux entre 2002 et 2008. Aujourd’hui, le Milan royal est une espèce protégée en France considérée comme quasi-menacée sur la liste rouge des oiseaux du monde.

Il était présent et se reproduisait sur la vallée de la Gervanne jusqu’en 1991. Ses anciens secteurs de nidification étaient conditionnés par la présence d’une ressource alimentaire à proximité (ancienne décharge, cadavres de poussins prélevés sur le fumier des élevages…). Depuis 1991, il y est observé régulièrement sans identification d’un secteur de reproduction.

La disponibilité en ressource alimentaire semble ainsi être le facteur limitant pour une réinstallation du Milan royal dans la vallée de la Gervanne (observations et constat faits en France de manière générale). La mise en place d’une placette de recyclage sur la vallée semble ainsi être une proposition pertinente pour favoriser la réinstallation de cette espèce en période de reproduction sur la vallée.