Accueil   |   Nos actions   |   Connaître   |   Suivis/Observatoires   |   Oiseaux   |   Estimation des Populations d’Oiseaux Communs (EPOC)

Estimation des Populations d’Oiseaux Communs (EPOC)

Mise au point par la LPO France et le Muséum national d’Histoire naturelle l’Estimation des Populations d’Oiseaux Communs (EPOC) est une enquête ciblant les oiseaux communs qui vient en complément du programme STOC-EPS : son objectif est d’estimer la taille de la population des espèces dites “communes”. Elle consiste à noter l’ensemble des oiseaux observés ou entendus sur un secteur donné pendant 5 minutes. L’avantage de ce protocole est que vous pouvez le faire quand vous voulez et où vous voulez ! Il faut toutefois savoir rapidement reconnaître les oiseaux à la vue ou à l’ouïe…

Mettre en place ce type de suivi est très intéressant à la fois pour des questions de répartition sur le territoire mais également pour des raisons d’écologie : les données saisies par liste sont complètes pour un temps d’observation connu. Dès lors, une absence d’information est réellement une absence de contact et non une lacune de saisie. Cela rend ces lots d’informations beaucoup plus exploitables pour des analyses. Ainsi, grâce à ce protocole, il devient possible d’estimer l’abondance de chaque espèce commune, de connaître plus précisément la phénologie des espèces, de mettre en relation les espèces avec les habitats, de produire des cartes de répartition d’abondance, et permettra certainement de répondre à bien d’autres questions !

Pour faire avancer la science, il est nécessaire de bénéficier d’un grand nombre de données. Plus les points d’écoute et d’observation seront nombreux, plus le traitement des données récoltées sera robuste. N’hésitez plus, ouvrez l’œil, tendez l’oreille et entrez dans cette EPOC !

Téléchargez ci-contre

  • le protocole EPOC
  • la fiche terrain
  • le tutoriel de saisie sur smartphone (si vous utilisez un Androïd, nous vous conseillons plutôt  ce tutoriel -là !)
  • le protocole EPOC-OdF (pour participer au maillage de l’atlas Oiseaux de France 2024).