Accueil   |   Nos actions   |   Connaître   |   Suivis/Observatoires   |   Oiseaux   |   Dortoirs à Grands Cormorans

Dortoirs à Grands Cormorans

Chaque année, pendant le comptage Wetland, la LPO Drôme participe au recensement des dortoirs de Grands Cormorans hivernants.

Qu’est- ce que c’est ?

Conformément aux décisions adoptées en 1996 par le Groupe national de réflexion sur le Grand Cormoran,  un comptage simultané des dortoirs de cormorans est organisé tous les 2 ans, le plus souvent en parallèle des comptages Wetlands International. Les observateurs alors mobilisés procèdent à un recensement à l’aube ou au crépuscule des grands cormorans dans leurs dortoirs hivernaux. Ce programme du Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie est coordonné par le MNHN, le CNRS et l’Université de Rennes I.

Pourquoi compter les dortoirs à Grands Cormorans ?

Le Grand Cormoran est aujourd’hui à la base de nombreux conflits avec l’activité de pisciculture et de pêche. Connaître les abondances de ses populations et suivre leurs évolutions s’avère aujourd’hui indispensable.

En journée, les Grands Cormorans se dispersent sur tous les habitats aquatiques environnants afin de trouver leur ressource alimentaire, mais le soir, ils se regroupent en dortoirs allant de quelques dizaines à quelques centaines d’individus. Les dortoirs sont donc facilement repérables et il est simple de dénombrer les individus.

Le comptage doivent être fait en simultané (sur une journée) car les Grands Cormorans peuvent changer de dortoir d’un jour à l’autre.

Résultats

2014

Sur dix dortoirs comptés en 2013 et 2014, les effectifs sont également moindres cet hiver 2014 avec un total de 1445 individus, contre 1866 l’an passé (en baisse pour 7 dortoirs sur 10). Une explication peut être liée à un fort taux de prélèvement par tirs sélectifs, en tous cas avérés au niveau de l’île de la Platière (250 oiseaux déclarés lors de l’hiver précédent, sur 400 autorisés en Ardèche-Isère et manifestement toujours une forte pression cet hiver…).

2013

En Drôme, 10 dortoirs ont été visités en janvier 2013, dans les vallées de l’Isère et du Rhône, pour un total de 1 866 individus dénombrés. Les plus importants effectifs se situent à Limony, Chateauneuf du Rhône et Saulce sur Rhône.